Diminuer la police Grossir la police impression

Recherche

Accès direct

Inscription au fil
FONDATION SECURITE ROUTIERE

EDITO

Editorial de Patrick Blain

La Fondation Sécurité Routière que j’ai l’honneur de présider termine sa sixième année d’existence en lançant son quatrième appel à projets.

Les deux premiers s’étaient focalisés sur les populations à risque (piétons, deux roues), les facteurs de risque (alcool) et des sujets à plus long terme comme la route intelligente.

Dans cette édition 2012, en continuité avec la précédente, la Fondation Sécurité Routière souhaite mettre en avant trois grands sujets de recherche en sécurité, en complément ou en renforcement de sujets traités par d’autres instances ou organismes de recherche :

  * L’actualisation des connaissances sur l’étiologie de l’accident et de ses conséquences.
  * L’amélioration de la performance des systèmes d’information en sécurité routière.
  * L’identification de nouvelles approches permettant de progresser vers le zéro victime (tué, blessé grave, handicap). Par ailleurs, la Fondation vise à élargir le recrutement des porteurs de projets au-delà de la sphère traditionnelle de la recherche en sécurité routière.

L’Atelier sur la sécurité routière, organisé le 9 octobre 2012 à l’occasion du Mondial de l’Automobile, a permis de présenter un bilan des recherches menées dans le cadre des deux premiers appels à projets.

La Fondation sécurité routière a produit des connaissances nouvelles que ce soit dans le domaine de l’alcool, des deux-roues motorisés, des piétons ou du coup du lapin. Elle doit maintenant faire un effort de diffusion de ces éléments, notamment auprès des décideurs, puisque ce sont eux qui les utiliseront. Une grande partie de ces connaissances peut être utilisée pour la prévention.

Comme l’a souligné le délégué interministériel à la sécurité routière en ouvrant l’atelier, les travaux scientifiques favorisent l’acceptabilité des mesures prises. En matière de sécurité routière, chacun a un avis sur tout. Nombre d’idées fausses circulent sur les risques en voiture ou en deux-roues motorisés. Les études et recherches permettent une vision plus juste de ce qui se passe. Je formule le vœu que les travaux financés par la Fondation contribuent à l’atteinte du nouvel objectif fixé par le gouvernement de moins de 2.000 morts sur les routes d’ici 2020.

Patrick Blain Président

  • Retour à l'accueil